1598984251_448e08ecfb_o1Aujourd’hui fermée, la galerie Anatome va raconter son histoire et celles de ses acteurs (directeurs, graphistes, historien) dans un documentaire de 13 minutes qui sera diffusé du 30 janvier au 2 février 2014 aux Docks – Cité de la Mode et du Design dans le cadre de la Fête du graphisme.

 ———–

Mais pour que ce film soit le plus abouti possible (création sonore et musicale, animations graphiques, montage) et qu’il continue d’exister sous d’autres formats (version de 26 minutes pour la TV / web-documentaire), ils ont besoin de VOUS, de votre famille, vos amis, vos collègues, etc.

———–
C’est pourquoi ils proposent le film en financement participatif via le site mymajorcompany.com.
En clair: en échange d’un coup de pouce financier vous recevrez des contreparties à hauteur de votre investissement dans ce documentaire !
Pour découvrir le projet et y participer, une seule adresse:
http://www.mymajorcompany.com/projects/la-galerie-anatome-50-expositions

Objectif: récolter 3000 euros en 37 jours. Il y a donc urgence à en parler autour de vous. Activez vos réseaux, faîtes passer le message à vos amis, vos contacts et tous ensemble on va réussir ce défi.
Mais sinon…. La Galerie Anatome c’est quoi ?
  • C’est l’histoire d’un pari fou. Celui de deux personnes férues de graphisme qui bouleversent les codes un jour de novembre 98. C’est ainsi que Marie Anne Couvreu et Henri Meynadier décident de partager leur passion en ouvrant un lieu permanent sur le graphisme et ouvert à tous : la galerie ANATOME. Alors que la France entretient une relation complexe avec le graphisme, ils sont loin de se douter de la portée de leur projet.Au fur et à mesure de la découverte de son histoire, la galerie ANATOME symbolise bien plus qu’un lieu d’échange culturel et artistique. C’est également une aventure humaine faite de succès et de combats. Nous sommes loin des institutions, loin des vernissages guindés. Nous sommes au cœur de la liberté d’expression, la liberté d’être. Ce n’est pas simplement l’art pour l’art, c’est la transmission, les fêtes, les échanges, la générosité, la curiosité. Un mélange de vie, d’envies, de passion. C’est un mouvement universel, un souffle nouveau qui permet de rendre accessible le métier de graphiste. C’est un autre regard sur le graphisme, un autre regard sur le monde.

Anatome

Flavia Cocchi ˆ la Galerie Anatome, Paris

P1050398

Publicités