Cette photographie, un nu constitué d’un montage de corps à partir d’une esquisse de Dali par le photographe Halsman. Lorsqu’on la regarde à une distance suffisamment éloignée, l’enchevêtrement des sept corps de femme suggère l’illusion d’un crâne. Le crâne symbolise la vanité dans la peinture classique. Dali et Halsman voulaient revisiter ce symbole de la vanité en créant une version moderne de la vanité.

Voilà l’original, mais comme toutes oeuvres qui se respecte, elle a ses copies, ses plagiats ou juste d’autres créations d’artistes s’étant inspirés très ouvertement de Dali.

Pour commencer, une série de photographies d’artistes divers reproduisant « Crâne et Dali » :

Les publicitaires ne sont jamais loin….

Et qui aurait pu penser que cette affiche du film THE DESCENT était inspirée de l’oeuvre de Dali?

Étant notre premier moyen d’expression, on retrouve le corps humain utilisé comme élément de construction d’une image globale dans de nombreuses créations.

Ci-dessous, une magnifique affiche du film THE HUMAN CENTIPEDE 2.

( Cette image me rappelle étrangement l’une des scènes du film LE PARFUM….)

Bref, tout ça pour dire que derrière une avalanche d’idées « créatives », il y a toujours le génie d’un homme.

Publicités